<!DOCTYPE html>
<html lang="fr">
	<head>
		<meta charset="utf-8">
		<title>Boom Street&nbsp;: de l'intérêt d'un émulateur Wii</title>
	</head>
	<body>
		<h1>Boom Street&nbsp;: de l'intérêt d'un émulateur Wii</h1>
		<p>
			Cette page vise à décrire les avantages d'utiliser un émulateur (en l'occurrence ici <a href="https://fr.dolphin-emu.org/">dolphin-emu</a>) pour jouer à Boom Street, également connu sous le nom de Course À La Fortune.
		</p>

		<h2>Gadgets</h2>

		<h3>Free Look</h3>
		<p>
			L'option "Free look" de Dolphin permet, à tout moment dans le jeu, de déplacer la caméra librement&nbsp;:
		</p>
		<a href="img/free-look-bianca.png"><img src="img/.xvpics/tn_free-look-bianca.png.png" /></a>
		<a href="img/free-look-dead-slime.png"><img src="img/.xvpics/tn_free-look-dead-slime.png.png" /></a>
		<a href="img/free-look-complete-podium.png"><img src="img/.xvpics/tn_free-look-complete-podium.png.png" /></a>

		<h3>Wireframe</h3>
		<p>
			L'option "wireframe" permet, à tout moment dans le jeu, de passer en mode "fil de fer", utile pour apprécier la complexité graphique d'une scène donnée&nbsp;:
		</p>
		<a href="img/wireframe-0-on.png"><img src="img/.xvpics/tn_wireframe-0-on.png.png" /></a>
		<a href="img/wireframe-0-off.png"><img src="img/.xvpics/tn_wireframe-0-off.png.png" /></a>

		<h2>Fonctionnalités pratiques</h2>

		<h3>Pause complète</h3>
		<p>
			Besoin d'arrêter le temps pour réfléchir ou pour analyser la situation ?
			Un simple appui sur une touche (F10 par défaut) met le jeu en pause.
			Techniquement, c'est toute la Wii qui se retrouve en pause, déjouant ainsi tout mécanisme de chronomètre dans n'importe quel jeu.
			Exemple&nbsp;: besoin de réfléchir pendant une enchère au lieu de dilapider une fortune pour rien ? F10 !
		</p>
		<a href="img/auctions.png"><img src="img/.xvpics/tn_auctions.png.png" /></a>

		<h3>Captures d'écran</h3>
		<p>
			Il est courant de vouloir garder un petit souvenir de certaines situations mémorables, comme par exemple les tableaux de statistiques en fin de partie ou plus humainement, ce petit moment mêlé de jubilation et de dégoût lorsqu'un joueur se déplace sur une propriété au loyer exhorbitant voire fatal&nbsp;:
		</p>
		<a href="img/death-by-rent-0.png"><img src="img/.xvpics/tn_death-by-rent-0.png.png" /></a>
		<a href="img/death-by-rent-1.png"><img src="img/.xvpics/tn_death-by-rent-1.png.png" /></a>
		<p>
			Toutes les illustrations de cet article sont des captures d'écran obtenues par un simple appui sur la touche F9 du clavier.
		</p>

		<h2>Sauvegardes</h2>
		<p>
			dolphin-emu n'offre pas de fonction pour "rembobiner" le jeu comme on peut par exemple trouver sur <a href="http://mednafen.fobby.net/">mednafen</a> (un émulateur Sega MegaDrive et autres consoles du même genre).
			Toutefois, il permet de sauvegarder l'état complet de la machine sous la forme d'un fichier *.sav.
			Cela permet en théorie de prendre un nombre infini de sauvegarde.
			Dans la pratique, il est pesant de sélectionner la sauvegarde à enregistrer ou recharger sur le filesystem.
			C'est pourquoi, comme beaucoup d'autres émulateurs, dolphin-emu propose 10 slots de sauvegardes dont 8 accessibles par raccourcis claviers: Shift+F1 à Shift+F8 pour sauvegarder, F1 à F8 pour charger.
			La sauvegarde entraîne une ou deux secondes de ralentissement, le temps d'immobiliser la machine, d'écrire la sauvegarde (30 Mio) sur disque et de reprendre l'exécution.
		</p>
		<h2>Applications concrètes des sauvegardes</h2>
		<h3>Reprendre une partie</h3>
		<p>
			Il est 4h37 du matin et par un malheureux concours de circonstances, la limite des 250 000 gold coins, qui semblait pourtant une bonne idée après ces quelques Leffes, paraît maintenant bien éloignée.
			En plus, c'est bientôt votre tour, non pas de jouer, mais de bailler, parce que le baillement, c'est contagieux, et en la matière la contagion fait rage depuis plus d'une heure.
			Qu'à cela ne tienne, vous décidez héroïquement de sauvegarder la partie sur le slot 8 et d'envoyer tout le monde cuver dans son lit.
			Le lendemain, vous relancez successivement l'émulateur puis le jeu, et appuyez sur la touche F8 et c'est reparti !
		</p>

		<h3>Explorer et exploiter les mécanismes aléatoires du jeu</h3>
		<p>
			Naturellement, la possibilité de revenir en arrière dans le jeu en rechargeant une sauvegarde permet d'étudier ce qui est influençable dans le jeu.
		</p>
		<h3>Le dé</h3>
		<p>
			Le résultat du dé est déterminé en fonction du moment où on appuie sur "2".
			En sauvegardant juste après avoir choisi "Lancer le dé" ("Roll"), il est possible de lancer le dé autant de fois que possible jusqu'à atteindre la valeur idéale :
		</p>
		<ul>
			<li>
				Tout laisse à penser que les valeurs possibles du dé defilent dans l'ordre (à raison d'environ 1 valeur toutes les 300ms) et qu'appuyer sur "2" interrompt ce défilement ; le défilement n'est pas toujours croissant ou décroissant (sinusoïde ?).
			</li>
			<li>
				Il semblerait également que dans certaines situations, les probabilités de tomber sur certaines valeurs trop arrangeantes soient réduites.
				Par exemple, après être tombé deux ou trois fois chez soi, il est plus difficile d'obtenir le bon lancer pour atterrir une troisième ou quatrième fois d'affilée chez soi.
				Dans ces cas-là, le jeu semble privilégier une ou deux valeurs peu arrangeantes en particulier.
				Toutefois, si les probabilités de faire le jet de dé de vos rêves sont réduites, elles ne sont jamais nulles&nbsp;: avec de la patience, on finit toujours par atteindre la valeur désirée.
			</li>
			<li>
				De la même façon, on s'aperçoit que les jets de dés des I.A. sont fréquemment optimisés pour permettre leur survie (ce qui a du sens dans la mesure où, par défaut, une seule banqueroute termine la partie).
				Ainsi, une I.A. peut facilement faire tout le tour d'une carte à sens unique en ne tombant que sur les propriétés les plus abordables et ce même si vous vous êtes arrangés pour détenir quasiment toute la carte.
			</li>
		</ul>
		<p>
			Il est donc clairement faisable de corriger son lancer de dé systématiquement, et donc de choisir sa destination -- idéal pour ne payer aucun loyer.
			Mais alors, vraiment, <strong>aucun</strong> loyer&nbsp;:
		</p>
		<a href="img/not-a-single-payment.png"><img src="img/.xvpics/tn_not-a-single-payment.png.png" /></a>

		<h3>Les jeux de la Foire</h3>
		<p>
			Le résultat des foires est défini dès le moment où on y entre.
			Dans certains cas, il est judicieux de sauvegarder au niveau de l'ouverture de rideau.
			Dans d'autres cas, c'est parfaitement inutile&nbsp;:
		</p>
		<ul>
			<li>
				Memory blocks&nbsp;: recharger permet d'explorer le contenu des différents blocs (qui ne varie pas), et donc d'en tirer le meilleur bonus.
			</li>
			<li>
				Round the block et Gold darts&nbsp;: inutile de viser une récompense particulière ou une personne en particulier&nbsp;: les choix sont déjà faits, appuyer sur "2" ne sert qu'à afficher le choix déjà effectué par le jeu.
			</li>
			<li>
				Slurpodrome&nbsp;: recharger ne changera pas le déroulement de la course&nbsp;: les mêmes gluants rencontreront les mêmes coffres, les mêmes bonus, les mêmes malus et arriveront dans le même ordre ; par contre, une fois la course finie, vous pouvez recharger et choisir le gagnant cette fois.
			</li>
		</ul>

		<h3>Les cartes chances</h3>
		<p>
			La grille des "venture cards" est établie lors de sa première apparition.
			Elle comprend 64 cartes choisies parmi un ensemble de 128.
			Avec un peu de patience, il est possible d'en établir la carte complète (par exemple dans un tableur) puis d'utiliser <a href="https://www.gamefaqs.com/wii/632973-fortune-street/faqs/70142?print=1">Rolan's Fortune Street Venture Card List</a> pour choisir directement les meilleures cases.
			Dans la pratique, le simple fait de sauvegarder avant de choisir une case est suffisant pour s'épargner de très mauvaises surprises.
		</p>

		<h3>Intérêts stratégiques</h3>
		<p>
			Naturellement, en étant prévoyant, il est également possible de revenir plusieurs tours en arrière pour mieux solidifier une propriété qu'un autre joueur aura osé racheter ou encore pour investir plus sagement son argent.
		</p>
		<p>
			Le cumul de toutes ces techniques (choix du dé et donc  de la destination, choix des ventures cards, optimisation des jeux de la Foire, etc.) permet clairement de s'imposer rapidement dans le jeu, en particulier face aux I.A.
		</p>
		<p>
			Exemple d'une partie ou deux joueurs humains ont exploité ces techniques pour dominer la carte&nbsp;:
		</p>
		<a href="img/map-domination.png"><img src="img/.xvpics/tn_map-domination.png.png" /></a>

		<h2>Contraintes techniques</h2>
		<p>
			La plupart des subtilités techniques (bugs graphiques connus, écran "PAL 60Hz", etc.) sont déjà abordées sur <a href="https://wiki.dolphin-emu.org/index.php?title=Fortune_Street">le wiki de dolphin-emu.org</a>.
		</p>
		<p>
			Parmi les bugs graphiques mentionnés sur le wiki, le plus gênant est sans conteste la disparition des visages des Mii lorsque l'on recharge une sauvegarde.
			Le rendu du jeu "Memory block" à la foire est également perturbant.
			Les quelques autres bugs de rendu se font très discrets.
		</p>
		<p>
			L'émulation n'est pas complètement stable : le jeu est interrompu de temps en temps par un message d'erreur variable (allant d'un laconique "CR1" à un plus explicite "BackPatch : Currently supporting reads. Attempted to write to &lt;adresse hexa&gt;.").
			Il est donc nécessaire de sauvegarder régulièrement.
			Typiquement, chaque joueur humain prend le réflexe de faire Shift+F1 lorsque son tour est venu.
			Les conséquences des plantages sont alors quasi-nulles.
		</p>
		<p>
			Enfin, côté performances, il est nécessaire d'avoir une carte graphique digne de ce nom (pas un modèle haut de gamme mais pas un modèle intégré non plus) et surtout, surtout, des pilotes qui tiennent la route.
			Ainsi, sous Linux, seuls les pilotes propriétaires nvidia semblent à la hauteur pour faire fonctionner le jeu avec une vitesse de rendu acceptable.
		</p>
		<hr />
		<p style="text-align: right">
			2016-05-22 -- Xavier G. &lt;xavier.boomstreet@kindwolf.org&gt;
		</p>
	</body>
</html>